Explications simples en « Français » du shiatsu pour chevaux.

Bon ça y est je me lance ! Quelques écrits pour exprimer à beaucoup ce que j’explique pratiquement tous les jours en consultation.

Le shiatsu et la médecine chinoise… Qu’est ce que c’est ??? Ce truc de charlatan où on appuie sur des points… !

Je vais essayer de faire simple et surtout imagé.

Alors, à quel moment utiliser le shiatsu ou la médecine chinoise et pourquoi en-a-t’on besoin ?

Je suis trop souvent appeler en dernier recours quand plus rien ne fonctionne et qu’on a dépensé des mille et des cents chez le vétérinaire, ostéo, rebouteux, communication animale etc… Pas par mauvais échos bien au contraire mais parce qu’on ne sait pas ce qu’est le shiatsu et la médecine chinoise et encore moins comment ça fonctionne.

En bref : Vous êtes en train de remplir le bac d’eau de vos chevaux avec un tuyau (qu’on va appeler Méridiens) que vous avez soigneusement amené jusqu’à l’endroit voulu. Mais le palefrenier a fini de curer les boxes et doit vider la benne avec le tracteur (qu’on va appeler John) et doit passer sur notre tuyau (rappelez-vous Méridien). Au 1er passage de John (c’est le tracteur) sur notre méridien il y a eu un choc, plus d’eau pendant un quart de seconde mais ouffff rien de grave.

2ème passage, c’est pire mais ça va toujours… 3ème passage et oui après la benne de fumier il y avait les boules de foin à déplacer etc… et là c’est la tuile ! Tuyau fissuré, on perd de l’eau et surtout à l’arrivée j’ai moins d’eau…. Bon ! Moi bricoleuse, j’attrape ce qu’il faut et je répare ce trou. Mais pour certains réparer ce trou c’est appeler un plombier !

Et bien voilà ! C’est ça le travail d’un praticien ! Ah bon !! C’est réparer des trous ???!!! A peu prêt ! Notre tuyau (donc… méridien !) alimente en énergie les organes ou viscères qui sont ici notre bac d’eau, John est quant à lui un élément perturbateur des méridiens.

Petit rappel ! Les méridiens sont des canaux présents sous la peau qui permettent au praticien de travailler et apprécier de l’état de santé de l’organe auquel il est relié. Oui, oui et ça à été prouvé. Whouaaaa ça existe !!! Quant aux points d’acuponcture, ils sont présents sur les méridiens et peuvent être considérés comme des puits régulateurs (points d’alarme).

J’entends par éléments perturbateurs tout un tas de choses :

– lieu de vie (humide, noir, irrespirable, venteux…),
– alimentation globale (sujet complexe on y reviendra mais n’oublions pas que le cheval est un herbivore…!),
– stress (concours, congénères, transport, incompréhension de ce qui lui ai demandé…)
– intoxication,
– choc émotionnel,
– choc physique,
– travail non adapté ou trop usant ou trop intense,
– selle non adapté qui vient compresser ou taper des points d’acupuncture. Horreur ! (J’y reviendrai en détails dans un autre article),
– climat,
– et on peut même rajouter le stress du propriétaire ou cavalier et oui ca arrive !
– séparation…
– pieds mal entretenu, mal ferré ou mal paré…
– et j’ose ajouter « casseroles » génétiques… oups… Et oui mais ça en fait partie.

…….etc…..

Il est bien sur évident que la source d’énergie doit être bonne pour éviter d’encrasser la mécanique. Eau saine, alimentation saine et air non pollué.

Vous allez me dire, oui d’accord t’es bien gentille Stéphanie mais on ne peut pas appeler un praticien chaque fois qu’on transporte un cheval ou qu’il a un coup de stress !!
Et c’est là que les grands principes de la médecine chinoise rentrent en jeux. C’est-à-dire que nous devons travailler en amont pour éviter que notre tuyau ne se perse ou se déforme. Le praticien va chercher les points faibles, ouvrir ou fermer des vannes, bref rééquilibrer la pression d’eau et donc d’énergie pour renforcer notre tuyau, le rendre plus souple et plus fort. L’impact des passages de John donc des éléments perturbateurs sera alors moindre. Il va aussi être capable de vous dire attention, au vu des points faibles que je trouve, CE John là est trop gros ou passe trop souvent sur notre tuyau… ça va « péter » !!! Vous avez ensuite la responsabilité de ce que vous faites mais vous aurez été prévenu.

Ok mais quand ???

Dans le meilleur des mondes 4 fois par an, au changement de saison, quand notre John climat frappe. Bon, même si on est à 2 fois c’est déjà pas mal.

Quelles sont les conséquences d’un déséquilibre qui n’a pas été vu ou pas « traité » ?

Et bien voilà, la liste est longue et non exhaustive :

– Colique, ulcère, infestation de vers, problèmes digestif en tout genre…,
– Colère, émotivité, peurs, difficultés à comprendre…
– Boiterie, douleurs au dos, hanches ou ailleurs…,
– Blocage physique, arthrose…,
– Problème de peau en tout genre, dermite, sarcoïde, gale de boue…
– Diarrhée chronique, mauvaise assimilation ou embonpoint…
– Problème hormonal,
– Problème de comportement (et oui la médecine chinoise est globale),
– Guérison difficile, baisse des défenses immunitaires…
– Problème respiratoire en tout genre, emphysème, rhume, toux…
– Tendons, muscles, ligaments faibles…
– Maladies en tout genre…

….etc…

Et tout ça n’est uniquement que la conséquence ! Oui il découle plusieurs visages de notre John ! Chaque individu est unique et est à prendre en globalité, pas de généralité non plus, les réactions peuvent être multiples pour une même cause. Et trouver cette cause est le job du praticien ! Mais si le problème est ancré depuis des années il va peut être mettre un peu de temps pour la trouver. Ou si vous n’enlevez pas la cause, les problèmes reviendront… C’est comme regonfler un pneu crevé sans colmater le trou… !!

En bref, comme le dirait un extrait du film « La crise » :

« C’est pas quand on a déclaré la guerre qu’il faut construire ses armes ou quand on a soif qu’il faut creuser un puits, ça marche pas, fallait y penser avant ! ».

Oh là !! Je vois arriver de loin les « oui mais moi, mon cheval je le soigne par les plantes, c’est naturel et ça peut pas faire de mal !».

Oui c’est naturel et ça fonctionne dans certains cas, j’ai envie de dire quand c’est bien ciblé et adapté au moment ! Un petit exemple qui revient trop souvent aussi :
Déséquilibre chez un cheval qui n’arrive pas en prendre de poids ou qui tousse, on vérifie le lieu de vie, l’alimentation etc… Rien de trop « déconnant »… Et puis on arrive sur « ah oui alors en ce moment il a ça, ça, ça….parce que ça c’est bon pour ça… et ça pour ça… » Et là horreur !!!!!!!!!! « Ah oui mais c’est naturel, ça peut pas faire de mal ! » Bahhh si ! Là, le pauvre n’a même pas eu le temps d’assimiler une cure qu’il est déjà parti sur une autre. Résultat au lieu de soigner par les plantes on aggrave la pathologie et pire on peut en créer d’autres en fatiguant l’organisme. Parfois il vaut mieux avoir une carence qu’un excès (cheval santé n°114).

Donc les plantes ok mais ciblées, pas du n’importe quoi parce que c’est la mode. Des naturopathes peuvent vous aidez à cibler. Je ne parle même pas des huiles essentielles… On y reviendra plus tard mais sachez que c’est un principe actif très puissant et qui peut être dangereux !
En médecine chinoise des plantes peuvent être conseillées pour « reboucher des trous » de l’intérieur, mais elles sont ciblées ! Encore une fois, vous êtes responsable de ce que vous lui donnez. Le vendeur vous a vendu un produit, il a fait son job de vendeur, à vous d’avoir du bon sens !!!

Faire de la prévention pour un équilibre parfait et surtout une bonne santé tout au long de l’année !

Aller, dernière métaphore : Vous allez bien au garage faire réviser votre voiture avant d’avoir un accident ???! Vous n’attendez pas de perdre une roue ??!!

Si vous ne voulez pas faire passer un praticien shiatsu parce que ça ne fait pas bien aux yeux des copains. Faites faire un contrôle technique à votre cheval !

Un check up quoi ! Ah oui, vous allez me dire aussi « mais j’amène déjà mon cheval chez le vétérinaire pour voir si tout va bien » et vous avez raison mais si vous vous posez cette question, c’est que vous n’avez rien compris au principe de la médecine chinoise et à l’article que vous venez de lire ! C’est une autre logique… Je n’ai rien contre les vétérinaires et heureusement qu’ils sont là, il m’arrive aussi de demander des contrôles vétérinaire (radios, échographie, prise de sang, urgences ou acte de chirurgie) mais l’urgence n’est pas mon rôle. Donc pour ceux qui n’ont pas encore compris, le but est d’éviter d’en arriver là et donc d’agir en amont.

Donc en shiatsu c’est une autre logique et nous agissons de manière holistique (physique et psychique) :
« Oh, les épaules sont débloquées ! »
« whouaaaa, il est plus souple ! »
« Génial ! Il est moins stressé ! »
« Il a repris du poids ! »

…etc…

Et ce que j’aime entendre par-dessus tout :
« Je n’ai plus de problème depuis que mon cheval est vu régulièrement »

Une dernière chose, les accidents et les aléas arrivent bien sûr, le shiatsu n’a rien de marabout où on a un bouclier cosmique au dessus de la tête et par lequel on est protégé de tout même des météorites…! Du bon sens encore, la bonne action de votre part et le bon professionnel au bon moment !!!

Ps : Le principe est aussi valable pour vous-même et cela aussi est de votre responsabilité… !

Share Button